Lancement officiel des audiences foraines à Pobè

«Je voudrais faire de vous des partenaires dynamiques pour résoudre les difficultés qui paralysent nos administrations» dixit Joseph H. Gnonlonfoun

Le Médiateur de la République, Joseph H. Gnonlonfoun a procédé à Pobè, ce mercredi 13 juin 2018, au lancement officiel des audiences foraines au titre de l'année 2018. L’évènement a eu lieu dans la salle de conférence de l'hôtel de ville en présence des têtes couronnées, des cadres administratifs et personnalités politiques du département du Plateau. Ce fut une occasion d’information sur les prérogatives et attributions de l'Institution et également de collecte des réclamations des citoyens par rapport au disfonctionnement de l’administration.

Dans son mot de bienvenue, Jochua Olaliyi, premier adjoint au maire de Pobè, représentant le maire empêché, a témoigné la gratitude des populations du département du Plateau au Médiateur de la République pour avoir choisi le chef lieu du département comme ville hôte du lancement officiel de ces audiences foraines édition 2018. Il a reconnu les mérites de cette Institution nationale et invité par ailleurs les populations à saisir cette occasion aux fins de recourir aux services du Médiateur de la République dans le but de trouver de solutions à leurs problèmes nés des disfonctionnements notés dans les administrations béninoises. «L'institution que vous incarnez est un véritable organe intercesseur gracieux entre les administrations publiques et les administrés, car, le Médiateur de la République contribue à l'amélioration de l'État de droit et de la gouvernance administrative et au regard de cette importance, je vous exhorte de suivre avec attention les différentes communications », a insisté le premier adjoint au maire de la commune de Pobè.

A sa suite, le préfet du département du Plateau, Valère Sètonnougbo, a précisé l'intérêt pour les citoyens en participant à cette cérémonie de lancement des audiences foraines. «Je vous invite à faire des propositions concrètes et réalistes pour corriger les nombreux disfonctionnements constatés dans nos administrations, car, cela permettra qu'elles soient véritablement au service du bien commun et surtout au service du développement de notre pays le Bénin », a poursuivi le préfet. Le problème domanial constitue l'une des plaies béantes de la gouvernance locale a-t-il indiqué par ailleurs.

Le Médiateur de la République, Joseph H. Gnonlonfoun a, pour sa part, précisé l'objectif que vise son institution en descendant au sein des populations. Il s’est exprimé en ces termes : «La mission du Médiateur de la République est comme une activité de missionnaire. Nous ne sommes pas des gendarmes ni des juges. Donc nous ne pouvons pas adresser des procès verbaux ou encore condamner. Mais il faut que le Médiateur de la République se porte vers les citoyens pour se faire connaître et désireux. Qu'il accueille les citoyens, les écouter et analyser leur réclamation afin de chercher des solutions. Ce faisant, le peuple saura ses droits vis-à-vis de l'État et ce qu'il lui doit à son tour. Je voudrais, après cette session, faire de vous des partenaires actifs et dynamiques pour qu'ensemble, nous résolvions les difficultés qui grippent et paralysent nos administrations». Le Médiateur de République a par ailleurs, martelé au préfet Sètonnougbo et aux élus locaux et communaux, la nécessité pour eux d'accomplir avec probité la mission du développement qui leur incombe.

Rappelons qu'en douze ans d'exercices, l'instance de médiation en République du Bénin a reçu au total près de cinq mille cas de plaintes avec plus de 80% de satisfaction pour des citoyens.

SITE DU Médiateur de la République  
Aide en ligne
Veuillez vous connecter pour l'aide en ligne. Cliquez ici pour vous connecter.