Cérémonie de présentation de vœux au Médiateur de la République : Joseph Gnonlonfoun et le personnel de l’Institution toujours proactifs.

Le Médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun, et le personnel de son Institution ont échangé les vœux de nouvel an le mercredi 9 janvier 2019. C’est au siège du Médiateur de la République à Porto-Novo. Ce fut une occasion pour faire le point des activités menées au cours de l’année 2018 et se projeter dans l’année 2019. Et il convient de relever que le Médiateur de la République est très préoccupé par les élections législatives du 28 avril 2019 qu’il veut pacifiques et transparentes. Ce qu’il a précisé dans son allocution de la circonstance. Il s’est exprimé en ces termes.

’ Comme vous le savez et que vous le voyez le ciel ne semble pas se montrer clément ces temps-ci. Du brouillard physique de l’harmattan se mêle le temps brumeux  de la politique.

Les préparatifs des élections sont à nos portes. Les consultations exigent de nous membres des services de médiation, d’être attentifs à la question de la paix, à la recherche de la concorde, à la nécessité d’inviter nos compatriotes à la sauvegarde de la stabilité politique de notre pays. La communauté que nous avons mise en place au sein de la médiation doit nous conduire à attirer l’attention des politiques sur les déviances à la gouvernance, à l’humanisme. Nous devons avoir l’esprit chevillé au corps.

Je souhaite que vous voyez dans mes propos de ce jour un appel à la tolérance pour la recherche de la paix, un appel au labeur consciencieux, une exhortation à la volonté d’épanouissement de nos talents pour qu’avec nos concitoyens nous soyons tous à la hauteur d’une nation à bonheur diffusé et à prospérité partagée.

Nous devons accentuer nos formations sur la charte des partis politiques, sur le code électoral. Les visites aux institutions impliquées dans les consultations électorales seront organisées ainsi que nous avons l’habitude de le faire. Ainsi nous partagerons avec les responsables de ces institutions les expériences que nous avons acquises dans nos relations avec nos partenaires de l’AMP-UEMOA, de l’AOMF, de l’AOMA’’.

Il faut souligner que, pour cette cérémonie de présentation de vœux, c’est le Directeur de Cabinet du Médiateur de la République Zourkarnéyni Toungouh, porte-parole du personnel, qui a fait le point des activités menées en 2018. ‘’L’année 2018 a été celle qui a enregistré le plus de réclamations reçues et traitées depuis la création de l’Institution, affichant le chiffre de 557 contre 473 en 2017 soit une augmentation de 84 réclamations’’ a-t-il indiqué. Il a mis par ailleurs l’accent sue les audiences foraines organisées, la session annuelle du Médiateur de la République, les séminaires de renforcement de capacités et les missions à l’extérieur. Il a relevé aussi les difficultés rencontrées à cause du budget alloué à l’Institution et du faible taux de son exécution dû essentiellement au mécanisme de gestion des finances publiques mis en place par le Ministère de l’économie et des finances. L’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel a eu également une bonne place dans le speech du porte-parole Toungouh.

SITE DU Médiateur de la République  
Aide en ligne
Veuillez vous connecter pour l'aide en ligne. Cliquez ici pour vous connecter.