Dégel de la crise sociale au Bénin : Le Médiateur Joseph Gnonlonfoun préoccupé multiplie les stratégies

Dans le cadre de recherche de solutions à la crise sociale actuelle et face au blocage du dialogue entre le Gouvernement et les force sociale le Médiateur de la République Joseph H. Gnonlonfoun a organisé une séance de concertation avec certaines personnalités fortes de la République ce mardi 27 mars 2018 au siège de l’Institution à Porto-Novo. Les dignitaires religieux, des anciens ministres et anciens présidents de partis politiques, des acteurs de la société civile ont pris part à ladite séance de concertation. Bref, une représentation très importante de la société béninoise a répondu présente au rendez-vous du Médiateur de la République aux fins de réfléchir et de proposer au gouvernement et aux forces sociales les voies et moyens pour sortir très rapidement de cette crise sociale qui risque de compromettre le développement du Bénin.

‘’Nous avons commencé des démarches et ces démarches nécessitent d’autres contacts. Il est important que ces contacts soient pris, que ces relations soient établies ou rétablies. Ces pour cela que, pour le moment, il est un peu prématuré de dire quelque chose. Ce n’est pas aujourd’hui que le Médiateur intervient. Il est intervenu plusieurs fois et il a écrit à ceux qui doivent les courriers, les correspondances, il a saisi ceux qui doivent être saisis’’. Voilà les propos du Médiateur de la République après environ deux heures de discussions avec ses hôtes.

Après les concertations, voici le point fait par l’un des participants, le professeur Léon Bani Bio Bigou. ‘’Le Médiateur a eu cette initiative d’inviter un certain nombre de personnalités pour se pencher sur la situation sociale qui prévaut au pays. On a commencé les échanges. Nous avons pris la résolution d’adopter une procédure. Parce que, lorsqu’on parle du dialogue, cela suppose qu’il y a au moins deux parties. On ne peut pas prendre une résolution, une solution sans avoir écouté les deux parties. C’est le début d’un processus. Je suis optimisme pour la suite dans la mesure où personne ne viendra construire le Bénin à notre place. Quelle que soit la situation, c’est nous-mêmes qui allons construire notre pays. Nous sommes Béninois et par rapport aux problèmes qui se posent aux Béninois, il faudrait leur trouver de solutions. Il faut rassembler un certain nombre de personnalités, tous ceux qui peuvent apporter leur part de contribution au règlement de la crise’’.      

Le Médiateur de la République doit rencontrer par ailleurs les Centrales et Confédérations syndicales Après les échanges avec les syndicats, il doit s’entretenir également avec le Ministre du Travail et de la Fonction Publique et le Ministre en charge du Plan et du Développement.

SITE DU Médiateur de la République  
Aide en ligne
Veuillez vous connecter pour l'aide en ligne. Cliquez ici pour vous connecter.