Médiateur de la République à l’horizon 2021 : Un plan stratégique de développement en étude.

Le personnel du Médiateur de la République était en atelier à l’Hôtel Diaspora à Ouidah du 6 au 08 décembre 2016. Cet atelier a permis de valider le Plan stratégique de développement 2017-2021 du Médiateur de la République.

Deux allocutions ont marqué la cérémonie d’ouverture. La première est celle du directeur de cabinet du Médiateur de la République, Zourkarnéyni Toungouh qui a souhaité la bienvenue aux participants. La seconde allocution, celle d’ouverture de l’atelier, est prononcée par le Médiateur de la République, le magistrat Joseph H. Gnonlonfoun. ‘’Que sommes-nous venus entreprendre ici ? Mesdames, Messieurs.

Que devons-nous faire ici ?’’. C’est par ces questions que le Médiateur de la République a planté le décor. Et il poursuit : «Un document a été pré élaboré par les membres d’un cabinet de consultation ; un document participatif ! Nous allons le mettre au point. Non ! C’est maintenant que nous parachevons la véritable rédaction du Plan de développement du Médiateur de la République sur la période de 2017-2021! C’est ici la véritable participation… ! Alors nous devons nous poser des questions ; au moins trois : 1- D’où venons-nous ? Les plans précédents nous ont-ils permis de créer, d’inventer ? et de mieux accomplir notre mission ? 2- Où sommes-nous ? Les résultats de ces plans nous ont-ils été de quelque utilité pour jouer notre rôle au quotidien c’est-à-dire être au service de nos concitoyens en difficulté avec l’administration ? Avec les pouvoirs publics ? 3- Où allons-nous ? C’est-à-dire avons-nous comptabilisés nos réussites et nos échecs pour progresser et améliorer notre pratique ?».

Les souhaits du Médiateur de la République

Au regard de ces questions, le Médiateur de la République a exprimé des souhaits. Il a souhaité que les participants tiennent compte du fait qu’à l’horizon 2025, le Bénin doit être un pays phare, un pays bien gouverné, uni et de paix, à économie prospère et compétitive, de rayonnement culturel et de bien-être social pour valider le plan stratégique. Alors, il demande de passer en revue les moyens d’actions du Médiateur de la République : les sessions de dialogue interpellatif dans une nouvelle configuration, les audiences foraines d’hier vivantes  à réformer, les formations à repenser et les actions internationales à mieux sélectionner. Toutefois, il a attiré l’attention des participants sur les difficultés auxquelles pourrait faire face le Médiateur de la République dans sa mission par rapport à ce contexte de rupture et de nouveau départ où tout change. «Mettons-nous alors au travail pour vaincre la suffisance de nos administrations» a dit Joseph H. Gnonlonfoun pour conclure son allocution.

SITE DU Médiateur de la République  
Aide en ligne
Veuillez vous connecter pour l'aide en ligne. Cliquez ici pour vous connecter.