Allocution du Médiateur de la République à l’occasion de la présentation à la presse du rapport d’activités de l’année 2018.

Chers femmes et hommes des médias ;

Chers amis.

« Le Médiateur de la République établit un rapport  d’activités chaque année. Ce rapport est transmis au Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement. Il est publié au journal officiel de la République du Bénin. » Article 20 de la loi n°2009-22 du 03 janvier 2014 instituant le Médiateur de la République.

Mesdames, Messieurs

Je vous ai invités et vous m’avez répondu présents. Je ne puis vous convoquer car vous êtes les « chercheurs » d’informations, vous êtes les découvreurs de « l’histoire de l’instant», car vous êtes  dispensateurs de ce que vous récoltez pour diffuser  et contribuer à ce que chaque lecteur, chaque citoyen se fasse une opinion. C’est ce qui m’a amené  après les formalités substantielles de transmission de mon rapport  2018  au Chef de l’Etat,  après son envoi au Journal officiel du Bénin afin que nul n’en ignore, j’ai jugé nécessaire de vous faire appel, de solliciter que vous  en soyez les destinataires.

Je vous suis reconnaissant Mesdames- Messieurs, de ce que vous ferez de ce rapport pour l’élaboration duquel  nous avons mis un soin tout monacal

Le Directeur des recours vous en détaillera le contenu.

Mesdames, Messieurs

Il est possible que vous vous demandiez pourquoi le Médiateur de la République tient depuis sa création  le 25 août 2006 à accomplir cette mission ?

Je vous communique les raisons :

« Au-delà de l’exigence légale de sacrifier annuellement à cet exercice, la présentation du rapport annuel d’activités est une opportunité de rendre compte aux plus hautes autorités du pays et à l’ensemble des citoyens, de l’exécution des missions assignées au Médiateur de la République  par la loi pendant l’année écoulée.

Elle est également l’occasion de porter à l’endroit des uns et des autres, les réflexions et recommandations qu’inspirent au Médiateur de la République, les différents cas de dysfonctionnements observés au cours de l’année, des faits et évènements marquants, des cas significatifs de recours reçus et traités.

Ce rapport 2018 permet d’apprécier la contribution de l’institution du Médiateur de la République du Bénin dans l’enracinement de la démocratie et le renforcement de la culture de la médiation dans les ministères, les structures administratives, les collectivités décentralisées, les entreprises et partout au Bénin.

En effet, de par le rôle de veille qui est celui du Médiateur de la République, il contribue au renforcement de l’Etat de droit dans le paysage démocratique national, en faisant en sorte que les dysfonctionnements de l’administration publique soient atténués, à défaut d’être enrayés ».

Et vous lirez que quatre points ont été développés :

  • les grands faits et évènements dans la vie de l’Institution au cours de l’année 2018 ;
  • Le bilan du traitement des recours en 2018 ;
  • Les moyens d’action et les relations extérieurs ;
  • Les recommandations.

Voilà Mesdames- Messieurs les raisons pour lesquelles je me suis permis de vous faire venir jusqu’à Porto-Novo.

J’ai voulu vous informer que nous avons recueilli 557 plaintes ou réclamations de nos compatriotes.

J’ai voulu aussi vous dire que les dossiers ainsi constatés ont été étudiés à titre gracieux et en équité, car nous ne jugeons pas.

Nous avons déroulé nos activités ordinaires telles que :

  • Les audiences foraines ;
  • la session annuelle ;
  • l’installation des points focaux du Médiateur de la République dans les administrations ;
  • la réalisation et la diffusion du film documentaire sur le bilan du Médiateur de la République ;
  • la refonte du site Web du Médiateur de la République ;
  • les ateliers de formations et de renforcement de capacité etc.

Ce parcours n’a pas été sans obstacles :

  • de financements et
  • d’incompréhensions.

Mais l’équipe est demeurée solide et optimiste.

Quand vous aurez suivi le détail des réclamations, je vous prie de bien vouloir vous mettre en phase avec nous pour :

  • dire à nos concitoyens ;
  • écrire à nos compatriotes ;
  • transmettre à haute et intelligible voix aux citoyens qu’il existe une « autorité administrative indépendante » qui modestement prend leur parti aux fins d’obtenir de nos administrations qu’elles fassent droit à leurs requêtes, qu’elles donnent satisfaction à leurs légitimes besoins ou à leurs besoins légitimes.

Mesdames, Messieurs

Je voudrais mettre fin à cette « oraison laïque »  en vous disant, au  nom de toute mon équipe notre reconnaissance à vous qui êtes ici et aux responsables qui vous ont permis d’être à nos côtés et je vous prie de bien vouloir leur transmettre l’assurance de ma confraternité et de leur compréhension scintillante.

Le Médiateur de la République  vous donne rendez-vous  dans quelques mois pour l’ouverture de notre session annuelle.

A bientôt. Salut à vous !!

 

                                  

Joseph H. GNONLONFOUN

Médiateur de la République

SITE DU Médiateur de la République  
Aide en ligne
Veuillez vous connecter pour l'aide en ligne. Cliquez ici pour vous connecter.