Session annuelle du Médiateur de la République : 252 dossiers à étudier en 2019.

Le Médiateur de la République, Joseph Houéssou Gnonlonfoun a procédé au lancement officiel de la session annuelle de l’Institution. C’était le vendredi 29 novembre 2019 au siège du Médiateur de la République à Porto-Novo en présence du secrétaire général de la Préfecture de Porto-Novo, Jean-Baptiste Akpamagbo, représentant le préfet de l’Ouémé empêché.

Pour cette édition de 2019, 252 réclamations des citoyens doivent être étudiées. Ces réclamations concernent 28 administrations (Ministères, Préfectures et Mairies).

Voici un extrait de l’allocution de lancement du Médiateur de la République

‘’Je voudrais que vous partagiez avec l’équipe du Médiateur de la République le plaisir exquis qu’elle ressent quand sont établis des contacts et des relations avec vous, nos partenaires pour qu’ensemble nous nous interrogions  sur notre mission commune, c'est-à-dire notre mission consistant à donner satisfaction à nos compatriotes qui nous saisissent de leurs préoccupations .

C’est en cela que la loi du 3 janvier 2014 instituant le Médiateur de la République dit qu’il est un organe intercesseur gracieux entre l’administration publique que vous êtes et les administrés.

Et l’article 8 de préciser : « le Médiateur de la République reçoit les griefs des administrés relatifs au fonctionnement de l’administration centrale de l’Etat, des collectivités décentralisées, des établissements publics et les étudie afin d’y apporter des solutions équitables… »

Comme vous voyez, nous sommes condamnés à nous concerter, nous organiser pour réussir notre mission.

Nous avons en effet décidé depuis 2015 d’instituer les présentes sessions, car nous avons estimé que, en dehors des correspondances il est juste et bon de nous voir, de nous concerter pour le plus grand bonheur de nos concitoyens. L’article 11 de la loi précitée dispose en effet que « toute personne physique ou morale peut saisir le Médiateur de la République par écrit d’une réclamation individuelle ». Il s’agit donc d’un rendez-vous annuel du donner et du recevoir, d’une session de dialogue au cours de laquelle nous nous interpellons réciproquement. (…).Nous avons institué une procédure pour cette année 2019. Chaque séance de travail avec chacune de vos structures se terminera par un procès-verbal. Ainsi nous nous entendons sur des acquis. Cela permettra d’obtenir un suivi consensuel des dossiers.

Voilà, Mesdames, Messieurs, les propos introductifs de notre session-dialogue actif et proactif 2019.

Dès lundi 2 décembre 2019 nous entrerons dans le vif du travail qui se déroulera dans une ambiance laborieuse et à la bonne franquette. J’en ai la certitude. Car je sais que vous et nous sommes animés de la volonté d’être les acteurs et animateurs d’une administration qui fasse mentir ses détracteurs parce que nous aurons été à la hauteur du challenge.’’

SITE DU Médiateur de la République  
Aide en ligne
Veuillez vous connecter pour l'aide en ligne. Cliquez ici pour vous connecter.